Produits Chimiques du Mont Blanc

Recyclage des fluides

Que faire du Fluide Caloporteur Usé ? 

SEVIA et PCMB se sont rapprochés pour proposer une solution simple : (cliquez sur le logo ci-dessous)

Contact : frederic.lebrun@veolia.com Tel : 01.34.75.04.59

 

Recyclage : revalorisation du liquide de refroidissement

La revalorisation matière des eaux glycolées : les Liquides de Refroidissement Usés (LRU) ou les Fluides Caloporteurs Usés (FCU)

Description du principe

Ce principe consiste à proposer un procédé, propre et économe en énergie, de revalorisation matière des eaux glycolées usées, appelées : Fluides Caloporteurs Usés (FCU) ou Liquides de Refroidissement Usés (LRU).

Le produit

Le fluide caloporteur ou liquide de refroidissement est composé d’eau, de glycols et d’inhibiteurs de corrosion. Ces derniers s’usent durant la vie du produit qui devient ainsi, acide. Ce liquide est alors appelé Fluide Caloporteur Usé (FCU) ou Liquide de Refroidissement Usés (LRU), classé dans la catégorie des DID (Déchets Industriels Dangereux). Le code déchet est le : 16 01 14, suivant le document : Décret n°2002-540 sur la « classification des déchets », relatif au JO du 18 avril 2002, édité par le Ministère de l’aménagement du territoire et de l’environnement.

Les sources

Les FCU et LRU sont présents dans les secteurs:

La situation

Une partie des FCU et LRU mis sur le marché français (65000 tonnes/an: chauffage, automobile, industries,...) ne se retrouve pas sous forme de déchets, car le produit usé n’est pas toujours vidangé, mais complété par du produit neuf.

Une partie importante des FCU et LRU vidangés se retrouve aujourd’hui dans les eaux usées, les rivières ou le sol par le biais des rejets sauvages.

Cependant, les volumes de FCU et LRU collectés sont en forte augmentation ces dernières années. Ces FCU et LRU sont souvent détruits par évapo incinération, ce qui consomme beaucoup d’énergie compte tenu que ce produit contient 70% d’eau polluée.

Le procédé

Mis au point par la société PCMB, ce nouveau procédé consiste à séparer l’eau, les glycols et les déchets (inhibiteurs usés, résidus d’alliage, produits de corrosion) par ultra filtration. Ainsi 95% des volumes retraités seront réutilisés pour la fabrication de nouveaux fluides caloporteurs ou liquides de refroidissements.

 

 

La société PCMB et le recyclage des fluides caloporteurs

La société PCMB, avec son antériorité, son savoir-faire technologique et ses équipements, est un spécialiste reconnu de ce secteur d’activité. En outre, elle travaille depuis 1992 sur ce projet et apparaît comme précurseur de la revalorisation matière des FCU et LRU.

Le procédé est au point et de nombreux tests ont été réalisés sur des produits d’origines différentes. La capacité de traitement des installations sera de 6000 tonnes par an et le coût sera compétitif puisque la revalorisation supprime la TGAP.

Le site de Passy (autorisation préfectoral n° 99-1990) est idéalement situé au croisement des axes PARIS /MARSEILLE et LYON/ MILAN ce qui minimise les coûts de transports en amont du traitement et la proximité des fabricants de liquides de refroidissement neufs garantit l’utilisation des produits retraités pour un coût de transport aval faible.

Copyright ® PCMB 2014- Conception par Easyclix